Caractéristiques de la Vespa 400

Fiche technique de la Vespa 400 avec les caractéristiques techniques du modèle "ACMA Vespa 400"

La fabrication de Vespa 400 s'est déroulée en France entre 1957 et 1961.

Elaborée par les ingénieurs de Piaggio, constructeur du célèbre Vespa, cette voiture fut construite en France par ACMA (Atelier de Construction de Motocycles et Automobiles ) à Fourchambault. Environ 30000 exemplaires au total sortirent de ces ateliers.

Les Caracteristiques Techniques de la Vespa 400

 

La Production de Vespa 400

  • 1957 : ....1 103 ex.
  • 1958 : ...12 130 ex.
  • 1959 : ....8 717 ex.
  • 1960 : ....7 177 ex.
  • 1961 : ....1 849 ex.
  •  
  • Total : ...30 976 ex. (source:l'Argus de l'Automobile)
Les chiffres techniques de la Vespa 400

 

Généralités Techniques Vespa 400

  • Cylindrée de 393 cm3
  • Puissance fiscale 2 CV
  • Puissance réelle 12ch Din à 4350 t/mn (14SAE à 4700 t/min)
  • Bicylindre 2 temps, 2 cylindres en ligne inclinés de 20° sur le côté gauche;
  • Transmission boîte 3 vitesses, 1ère non synchronisée (boîte 4 vitesses, 1ère non synchro, sur modèle GT 1961)
  • Ensemble moteur-boîte-différentiel placé à l'arrière de la voiture
  • Suspension 4 roues indépendantes
  • Dimensions Longueur 2m85, Largeur 1m27, Hauteur 1m25
  • Poids à vide en ordre de marche : 380 kgs
  • Refroidissement par air
  • Correcteur d'admission par distributeur rotatif constitué par le villebrequin
  • Alésage-course 63mm
  • Rapport volumétrique 6,4 à 1
  • Admission par le carter
  • Allumage par une batterie 12V située à l'avant
  • Couple maxi 2,6 m.kg à 2.100 tr/mn
  • Régime de rotation maxi 4.700 tr/mn
  • Régime de ralenti 800 tr/mn
  • Vitesse maximum environ 100/110 km/h (sur la mienne il s'agit plutôt de 80 à 90 km/h)
  • Consommation de moins de 5 litres aux 100 à 60/70Km/h
  • Réservoir de 23 litres pour une autonomie de 450 km environ
  • Poids total d'environ 380 kg à vide
Les dimensions techniques de la Vespa 400

 

Les choix technologiques

C'est donc dans les usines de Fourchambault, dans la Nièvre (58), que ce minuscule microcar a été fabriqué. Dotée d'un original moteur deux temps refroidi par air, la Vespa 400 aurait sans aucun doute connu un meilleur sort commercial si un vrai réseau l'avait distribué. Le mélange d'huile manuel fut aussi un éléément contesté car, sur les modèles jusqu'à 1960, il fallait procéder soi-même au méélange. Par la suite, ce problème particulier fut résolu par l'adjonction d'un mélangeur (seule action : régler la molette sur le nombre de tours et tourner ensuite pour mélanger...).

Dés le début, la voiture Vespa 400 s'est avérée très nerveuse, certes légèrement sensible aux vents latéraux mais définitivement très maniable et pratique en conduite citadine. La capote, argument de choix, facile à replier, en fait une découvrable de premier ordre dés l'arrivée des beaux jours.

On pourra noter aussi la sonorité à deux niveaux (route/ville) de son avertisseur. Le son ville en faisant plus un jouet comique qu'un réel outil.

Une solide coque d'acier, nervurée et renforcée, protège efficacement les occupants. La partie postérieure démontée donne une idée du parfait accès au moteur).
Robuste, la Vespa 400 a été fabriquée avec de bonnes tôles de qualité et la rouille a dû mettre de nombreuses années avant de parvenir à abîmer les modèles les plus anciens. Son moteur, pas fragile du tout, s'est néanmoins retrouvé souvent bloqué sur des modèles qui n'avaient pas tourné depuis de nombreuses années. On trouve encore des véhicules Vespa 400 qui démarrent au quart de tour malgré une ou deux décennies passées dans le fond d'un garage. Seules les pièces peuvent toujours constituer un frein à la réfection de cette voiture qui s'avère relativement facile et tranquille.

La Technologie de la Vespa 400

 

Un peu d'histoire

(Le texte des deux paragraphes ci-dessous proviennent de Jacques VUILLAUMIER)
pour la version intégrale rendez vous sur : http://capaction.filcom.com/Vespa400/

La Vespa 400 a été mise au point en Italie par les ingénieurs de Piaggio, le fabricant des scooters Vespa. Fiat n'a probablement pas laissé Piaggio construire cette voiture en Italie en faisant pression sur les équipementiers italiens. On a même dit à l'époque que FIAT lancerait un scooter si Piaggio fabriquait une voiture.

La Vespa 400 a été construite en FRANCE par ACMA à Fourchambault près de Nevers. Le sigle sur le capot est P/ACMA (Piaggio/Ateliers de Construction Motocycles et Automobile) Cette voiture ne comporte qu'une seule pièce de fabrication italienne: le pistons en aluminium coulé de Borgo. Tous les autres composants sont d'origine française : carrosserie Facel Vega, optiques Auteroche, serrures Ronis, carburateur SOLEX, démarreur et dynamo Paris-Rhône, allumage Ducellier. La Vespa 400 a été présentée le 26 septembre 1957 au Pré Catelan ...
(pour lire la suite, cliquez ici)

Les Caracteristiques de la Vespa 400